Pentecôte 2011 : photos au coeur de l'évènement

Compte rendu de la journée du 13 juin à Valenciennes ..................................... et des photos rapprochées, prises au coeur de l'évènement.


le Lundi 13 juin 2011

 

Pentecôte 2011 : Tous appelés, tous envoyés !

 

La lecture des actes des apôtres nous interpelle de la façon suivante : Ce que les Apôtres ont vécu il y a 2000 ans, peut-on le vivre encore aujourd'hui ?

La réponse est 5 fois "oui".
5 fois "oui", parce que la réponse a été 5 fois "oui" d'abord pour les apôtres eux-mêmes. C'était des gens comme tout le monde, comme vous et moi, et c'est pour ça que Jésus les a choisis… parce que leur cheminement peut aussi être le nôtre. Le cheminement des apôtres peut être le cheminement de tous les hommes.
Les apôtres sont partis de rien, comme nous, et Jésus les a entraînés à travers 5 étapes, 5 découvertes, sur le rude chemin de la sainteté qui mène à la résurrection.
C'est ce que Mgr Garnier a expliqué dans son homélie prononcée dans le stade Nungesser à Valenciennes, le 13 juin, lundi de pentecôte 2011. Ce jour-là, 750 enfants et adultes ont reçu le sacrement de confirmation. Pourquoi ? Parce que les apôtres eux-mêmes, au bout de leur cheminement, ont eu besoin, eux aussi, de ce sacrement pour accomplir leur mission.
Mais reprenons le cheminement depuis le début, tel que Mgr Garnier l'a expliqué aux confirmands et à tous les chrétiens présents dans le stade, ainsi qu'à ceux qui suivaient l'évènement de chez eux, sur Internet…
Les apôtres, nous a dit Mgr Garnier, ont fait 5 découvertes à propos de Jésus, 5 découvertes qui leur ont permis de voir "la beauté de Jésus", beauté dans laquelle il nous entraîne à sa suite.
La première découverte, c'est celle d'un frère qui nous aime d'un amour extraordinaire parce c'est un amour inconditionnel : il nous aime tous tels que nous sommes, avec notre histoire, nos blessures, nos défaillances… Il aime tous les hommes, même les plus insupportables, même les pires criminels, même et surtout ceux qui le persécutent. Et c'est à travers cette façon d'aimer tous les hommes que Jésus nous révèle l'extraordinaire bonté, l'infinie tendresse de Dieu. C'est cet amour immense et inépuisable de Dieu que nous sommes appelés à recevoir et à donner autour de nous, en particulier aux plus pauvres, aux plus faibles, à ceux qui souffrent le plus.
La deuxième découverte est celle d'un Jésus continuellement en prière, c'est celle d'un Fils en constante union avec son Père. C'est dans la prière que Jésus puise la force de nous aimer jusqu'à l'extrême. Mais quand les apôtres émerveillés, lui demandent de leur apprendre à prier comme lui, ils découvrent, avec stupeur sans doute, la prière inversée de Jésus : dans le Notre Père, Jésus nous apprend à demander, non pas que Dieu fasse notre volonté, comme nous avons spontanément tendance à le faire, mais de nous indiquer ce qu'il attend de nous pour faire du paradis sur la terre.
La troisième découverte est celle d'un Jésus qui risque tout, qui n'hésite pas à risquer sa vie pour accomplir sa mission, pour faire la volonté de son Père, qui est de rendre témoignage à la vérité et d'affronter ses adversaires, ceux qui n'acceptent pas cette vérité parce qu'elle les dérange dans leurs habitudes et leurs privilèges, parce qu'elle démasque leur égoïsme, et leur hypocrisie. Mais le plus étonnant encore peut-être, c'est que Jésus les affronte par amour pour eux, qu'il n'hésite pas à nous affronter pour nous sauver de notre péché.
La quatrième découverte est la plus merveilleuse, mais aussi celle qui rencontrera chez les apôtres, le plus de réticence à croire : Jésus mort sur la croix est le Christ ressuscité. Au-delà de la mort, il y a la Vie… pour chacun de nous aussi. Comment croire cela ? Les évangiles multiplient les récits où les apôtres refusent de croire… et en même temps qui montrent avec quelle infinie patience, Jésus se montre à leurs yeux, juste ce qu'il faut pour qu'ils le reçoivent dans leur cœur. Et quand il est entré dans leur cœur, il peut disparaître à leurs yeux.
La cinquième découverte, le cinquième trésor que Jésus va leur donner, c'est le plus précieux de tous, c'est celui qui rend possible l'impossible, qui rend possible d'accomplir l'impossible mission : vivre comme Jésus ! Et pour cela, Jésus leur donne son Esprit, l'Esprit Saint. Les apôtres qui se terraient dans la peur des juifs, même après avoir vu Jésus ressuscité, sous le souffle de l'Esprit, sans qui rien n'est possible, vont sortir et témoigner !
Comme les apôtres au terme de leur cheminement, les 750 confirmands, mais aussi tous les chrétiens du diocèse arrivés au terme du parcours "La route qui nous change" (c'est à dire la lecture suivie des actes des apôtres par petits groupes) étaient invités à se réunir dans le stade Nungesser, à Valenciennes, en ce lundi de Pentecôte 2011, pour y recevoir le souffle de L'Esprit Saint qui seul peut éveiller la foi active des confirmands et aussi réveiller celle des  chrétiens déjà confirmés, sans cesse à re-confirmer dans leur foi… active.
C'est pourquoi la journée ne s'est pas arrêtée là : elle s'est poursuivie l'après midi, par un  temps de fête au cours duquel les spectateurs ont pu assister à un défilé de chars représentant chacun un épisode de la vie de St Paul, accompagné d'une chorégraphie sur la pelouse, illustrant le même thème. Et en fin de journée, Mgr Garnier a pris la parole pour dévoiler les axes d'orientation pour la catéchèse de demain... "une catéchèse pour tous, la catéchèse est en effet l'affaire de tous les chrétiens, quels que soient les mouvements dans lesquels ils sont engagés, et c'est avant tout par notre façon de vivre que chacun témoigne de sa foi."
La journée s’est terminée par un envoi en mission de tous, chacun selon ses capacités et ses charismes propres, animé et guidé par le souffle de l’Esprit de Pentecôte.
Gérard Pique

 

  • Pour visioner le diaporama complet, cliquer sur  Toutes les photos
  • Pour obtenir des photos par E.mail, adressez votre demande à :
  •                                   grpq@free.fr

(en indiquant les références des photos souhaitées ex (B.3 ou C.6) que vous trouverez dans le tableau du diporama.)

Article publié par Gérard PIQUE • Publié Jeudi 16 juin 2011 • 5350 visites

keyboard_arrow_up